Willgan c'est le bien ♥

Bon, les autres aussi hein, mais voilà !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Hamilton

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Jeu 22 Déc - 23:17


Un flocon..Deux flocons..Trois.. MORGAN?!
Trois mois… Trois putains de mois. William n’aurait jamais pensé tenir autant de temps loin de cette personne, loin de son meilleur ami, enfin, son ancien meilleur ami.

La tête penchée en arrière et le regard vers le ciel, Will semblait pensif, en même temps comment ne pas l’être dans un endroit pareil. Ce parc n’était pas rempli des meilleurs souvenirs mais au moins c’était un endroit où il ne risquait pas de croiser Morgan avec… Cette fille-là, Willow.

C’est en regardant les flocons tomber du ciel que le jeune mutant avait des remords, remords d’avoir abandonné du jour au lendemain Morgan sans lui donner d’explication, tout ça à cause d’un sentiment que l’invocateur n’arrivait pas à assumer. William tendit la main vers le ciel, recueillant quelques flocons dans sa main, les regardant par la suite fondre.

« Si seulement ma connerie avait durée aussi longtemps.. » Dit-il en soupirant et se levant du banc sur lequel il était installé pendant tout ce temps.

« Je me demande ce qu’il fait… Surement en train de geeker encore. » Marmonna-t-il avec un petit sourire.

Le jeune homme s’étira avant de se tourner vers une des sorties du parc, commençant à avoir froid. Il soupira une énième fois et entreprit son départ, traînant les pieds tout en les fixant comme à son habitude de flemmard.

© charney

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 23 Déc - 0:20


 
     
De l'amour à la haine
William et Morgan

 

Morgan avait connu des erreurs dans sa vie. Mais jamais une telle erreur. Une erreur d’orthographe, qui lui valait souvent d’appeler William sa chère petite amie Willow. Mais jamais le contraire. Il en riait avec elle, se faisant engueuler gentiment. Mais lorsque le moment devenait torride entre l’homme et la femme, il n’y avait plus rien de drôle, se prenant la tête avec sa petite amie avant qu’elle ne claque la porte. Elle avait raison. Il savait qu’elle avait raison. Il n’avait pas choisi le bon Will. Cela dura plus de 2 mois avant que Morgan ne mette définitivement fin à cette relation. Il aurait donc dû déprimer un peu plus, observant tantôt le lit de son coloc vide, tantôt le cadre photo présentant Willow et lui. Et pourtant. La photo était d’ores et déjà dans la poubelle.

Plusieurs semaines continuèrent de passer, laissant encore Morgan dans son lit. Il savait qu’il devait en sortir. Rien que pour profiter de la fraicheur de l’hiver qu’il appréciait énormément, emmitouflé dans son écharpe et sa veste. Mais non. Ce fut finalement lorsque des flocons tombèrent devant sa fenêtre qu’un vieux sourire apparu et que son écharpe retrouva sa place sur ses épaules. Ça ne pouvait lui faire que du bien après tout.

Par manque d’imagination, par manque d’envie, Morgan marcha, droit devant lui. Encore. Toujours. Jusqu’à croiser un passage piéton sur sa droite. Puis un mur, l’obligeant à aller à gauche. Il avait beau ne pas faire attention à son chemin, il en reconnaissait chaque recoin. Finalement, ses yeux se posèrent sur la sortie d’un parc. Un frisson le parcourut quand sa mémoire se mit en route, visualisant un William replié sur lui-même après un cours particulier de Chelsey qui avait bien trop mal tourné. En réalité, ce petit muret était l’endroit où son amitié avec William avait réellement débuté.

Mais la réalité rattrapa bien vite ses souvenirs. D’un William recroquevillé sur lui-même, il en vit bientôt un marchant lentement, avec sa fameuse démarche. Il lui fallut plusieurs secondes avant de comprendre que son cerveau ne lui envoyait pas d’illusion. Face à lui. A une vingtaine de mètres. C’était lui. William. Son colocataire. Son confident. Son meilleur ami. Celui à qui il pensait sans cesse, même dans le lit avec un autre. Celui qui l’avait abandonné. Celui qui l’avait trahi.

Morgan sentit un haut le cœur avec une boule grondante dans son ventre. Ni une ni deux, son corps se décomposa en milliards de molécules, fonçant vers la silhouette au loin. A quelques mètres de lui, son corps reprit forme et son poing se balança aussitôt dans la machoire de William, le propulsant contre le grillage.

« ESPECE D’ABRUTI FINI ! » hurla Morgan, la boule lui ayant remonté jusque dans la gorge après avoir crié son insulte. "PUTAIN MAIS T'ETAIS OU PENDANT TOUT CE TEMPS ?!"
©LittleJuice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://willgan-et-compagnie.forumactif.com
William Hamilton

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 23 Déc - 0:58


Toi...


Son regard bleuté sur le sol alors que ses pensées étaient toutes à Morgan, si William luttait depuis un moment contre le froid pour rester dans ses rêves, quelque chose de plus violent vaincu. De beaucoup plus violent même.


Une vive douleur dans la mâchoire, sa tête propulsée en arrière, le regard ébahi alors que son corps, son pouvoir incontrôlable, le faisait changer physiquement, sans plus comprendre il et maintenant elle atterrit contre le grillage. Ses cheveux maintenant long cachèrent sa vue en plus de son souffle coupée par la surprise.

« ESPECE D’ABRUTI FINI ! » hurla une voix… CETTE VOIX ?!

« PUTAIN MAIS T’ETAIS OU PENDANT TOUT CE TEMPS ?! » continua t-elle.

Une main sur sa mâchoire par reflex, l’autre retira les mèches gênants sa vue, la jeune femme leva le regard vers son bourreau… C’était lui. C’était Morgan.

On ne saura pas si c’était la douleur du coup qu’elle avait reçu ou le fait de revoir celui qui faisait chambouler son cœur, mais le regard larmoyant de la mutante était fixé sur lui. Elle se leva d’un pas tremblant et avança doucement jusqu’à Morgan, la main tendue vers le mutant.
Ses doigts se posèrent doucement sur la joue de celui qu’elle désirait depuis tout ce temps, comme si elle vérifiait même après le coup reçu que ce n’était pas un mirage.

« Je… » Commença-t-elle, la voix coupée.

Son corps changea de nouveau sous le surplus d’émotion, redevenant homme. C’est sans bouger que William arriva finalement à faire son sourire niais mais désolé.

« Je suis désolé… » Lâcha-t-il. Il n’avait jamais réfléchi à ce qu’il dirait face à Morgan, il s’en voulait tellement du choix qu’il avait fait avant.

Il baissa le regard en retirant sa main de la joue de Morgan.

« Tu sais, moi et mon sens d’orientation… » Continua-t-il avec un air débile. On aurait dit qu’il cherchait à se faire battre en sortant de telles conneries après une si longue absence, mais peut-être se disait-il que Morgan méritait de se défouler sur lui.

« Je l’ai bien cherché… » Murmura-t-il doucement en frottant sa joue, levant doucement le regard vers son ancien coloc.

© charney

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 23 Déc - 1:19


 
     
De l'amour à la haine
William et Morgan

 

Enragé et submergé par cette multitude de sentiments, ce ne fut que lorsque sa voix se calma que ses yeux virent la soudaine chevelure un peu trop longue de William. Il bugua plusieurs secondes, balançant des « J-je… », le premier en même temps que celui de sa Will. Il stoppa ses mots, fixant la main féminine s’approcher de son visage, puis son regard. Aussi larmoyant que le sien. La seule différence était que le rythme respiratoire de Morgan était accentué, relâchant d’innombrables bancs de fumés à cause de la température négative. Il s’en voulait. Il savait que cette femme était son meilleur ami, qu’il méritait ce coup de poing mais… Ce corps lui était toujours autant inconnu, toujours autant éloigné. Et cela, malgré la nuit torride qu’il avait passé avec, contrairement à l’entité masculine qu’il ne connaissait que de vue.

Son cœur fit à nouveau un bond quand la jeune femme disparut pour laisser place au corps précédemment frappé, dont la machoire semblait déjà rougie. Sa main partie en même temps que des excuses furent prononcées. Il s’en fichait des excuses. Il voulait des explications. Savoir pourquoi. Et… garder cette main sur sa joue. Et ne surtout pas entendre une excuse aussi pitoyable. La machoire de Morgan se fit plus carrée tant il la serra, observant William avec un regard remplit de reproches et des sourcils froncés. Il voulait se défouler. Lui faire comprendre tout le mal qu’il lui avait fait en disparaissant. En le laissant seul. En ne le laissant pas comprendre simplement.

La main droite du mutant finit par se glisser entre le cou et l’avant-bras de Will qui se frottait le visage, se logeant dans sa nuque, déployant ses doigts sur la partie basse de son crâne. Son corps se rapprocha de l’homme, le poussant contre le grillage, son autre main se plaquant dessus. Dans tête à tête fébrile, Morgan observa tantôt ses yeux, tantôt ses lèvres, avant de retourner et de rester fixé sur son regard.

« Me fait plus jamais ça… » lui quémanda Morgan d’une voix basse et suppliante avant que ses lèvres ne viennent coller celles de William, happant la lèvre inférieure légèrement, figeant son baiser aussitôt après. Un court appel à l’aide. Une timide demande.

©LittleJuice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://willgan-et-compagnie.forumactif.com
William Hamilton

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 23 Déc - 14:10


Toi...

William ne put tenir son regard longtemps face à Morgan. Le regard plein de reproches de son coloc était dur à supporter, mais Will savait qu’il le méritait et pourtant il n’avait pas envie de dire la cause de son départ, il en avait honte, il en avait peur.

Le jeune homme n’avait jamais ressenti ce qu’il ressentait, il avait préféré fuir, il se savait lâche et en souffrait encore plus maintenant face à celui qui occupait encore ses pensées.

Il était de nouveau dans ses pensées, regardant le sol mais fut de nouveau interrompu par un geste doux. Il releva son regard surpris vers le blond quand celui-ci plaça sa main dans la nuque du mutant et il ne fut pas au bout de ses surprises, poussé en même temps contre le grillage, son corps maintenant si près de celui de Morgan.

La bouche entrouverte alors que ses yeux bleus se noyaient dans ceux de son ancien coloc, il aurait voulu fuir une fois de plus, n’ayant qu’une envie, celle de l’embrasser.

« Me fait plus jamais ça… » Lança l’autre mutant avec une voix aussi suppliante que son regard.

Will sentait la douleur de Morgan dans ses paroles et avant qu’il ne put faire ou dire quoi que ce soit, ses lèvres furent capturées dans un baiser timide. Le cœur du destinataire manqua de s’arrêter, il venait d’obtenir ce qu’il désirait. Sans plus réfléchir une main vint se reposer contre la joue de Morgan alors que l’autre attira sa taille pour encore plus de proximité, rendant ce baiser langoureux, le remplissant de tout ce qu’il ressentait ou qu’il avait pu ressentir.

Ce n’est que par manque d’air que les deux hommes se séparèrent, William lançant un regard au début plein d’émotions mais par la suite plein d’incompréhension. C’est à ce moment qu’un mot, un nom revint dans la tête du jeune homme.

« Willow. » Souffla-t-il doucement, manquant de tomber en essayant de se séparer du blond.

Il réussit à repousser doucement son assaillant, lui lançant un regard plein de peine, le cœur bien lourd alors que de nouveau il devenait elle. Will regarda son corps, il semblait bien fatigué de ses métamorphoses incessantes.

« Pourquoi… ? » Lança-t-elle perdue à Morgan, les souvenirs remontant à la surface. Etait-ce la façon de Morgan pour se venger ?

Elle se souvenait, après la nuit qu’ils avaient passée, ils s’étaient rapprochés encore plus, William avait développé ses sentiments à ce moment et c’est aussi à ce moment que Morgan était revenu tout heureux pour lui annoncer qu’il s’était mis en couple avec Willow. Will se souvient de ce jour, de la douleur qu’il avait ressentie et du sourire qu’il avait dû afficher à son meilleur ami. Il était parti à cause d’elle et maintenant Morgan apparaissait et l’embrassait comme si de rien était…

« D’accord… J’ai été un connard à disparaître comme ça, sans prévenir mais.. Ne joue pas avec mes sentiments, tu as Willow. » Dit-elle, la voix tremblante alors qu’elle reculait, la main serrée sur le cœur, le regard suppliant.


© charney

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 23 Déc - 15:12


 
     
De l'amour à la haine
William et Morgan

 

Son baiser figé, il observa les lèvres disparues de William. Il ne savait pas ce qu’il lui avait pris. Mais il en voulait encore. De la part de son ancien colocataire. De la part des deux côtés. Il voulut juste lui faire comprendre à travers ce rapide moment ce qu’il ressentait pour lui. Et bientôt, un retour. Une réponse. Celle qu’il attendait peut-être. Il ne savait pas ce qu’il voulait en fin de compte. Un coup de poing de la part de William également. Pour se rattraper. Pour être quitte.

Les paupières de Morgan se refermèrent à nouveau tandis que leurs corps se retrouvèrent collés, rappelant une excellente nuit qu’il avait passé avec une jeune fille aux mêmes yeux extraordinaires. Le blond intensifia le baiser, gardant ses mains fermement installées pour ne pas que leur scène ne devienne obscène en pleine rue, en plein jour. Avec le froid, le manque d’entrainement et un cœur un peu trop présomptueux, ce baiser langoureux eut une fin. Le rythme court, il se recula légèrement pour faire face à un regard perdu, bientôt confronté à un prénom. Le mutant senti son cœur se serrer en l’entendant et lorsqu’il sentit la volonté de William qu’était de l’éloigner. Sa main s’échappa de sa nuque mais pas du grillage. Il ne voulait pas s’éloigner. Il voulait continuer. Profiter de lui. Ressentir sa main, son contact, son regard. Et bien que Will eut à nouveau une transformation, ce regard ne se fit que plus dur à encaisser.

Morgan ne savait pas quoi répondre. Il ne pouvait pas. Lui avouer quoi ? Qu’il eût fait un malheureux transfert ? Qu’il avait été le pire des idiots ? Qu’il n’eût pas compris que le bon Will était déjà dans sa chambre ? Une boule retint les mots dans sa gorge. Elle s’amplifia quand William parla de sentiment. Se trouver face à ce petit bout de femme avec des yeux encore plus expressifs qu’avec sa forme de base était déstabilisant, d’autant plus qu’elle n’était pas juste une femme. C’était celle avec qui il eut sa première fois avec une femme. C’était son coloc. Son meilleur ami. Son William.

« Je… Ne… Suis plus avec Willow. Ecoute Will… Je sais pas ce qui m’a pris… J’ai flippé après la nuit qu’on a passé. J’sais pas quoi te dire… » dit-il, observant les alentours avant de reporter son regard sur elle et de caresser sa joue.

« Fais attention avec ta mutation… » ne put-il s’empêcher de dire, inquiet aussi bien par les yeux curieux que par l’énergie que pouvait utiliser ce pouvoir. « Viens là… » dit-il en la tirant contre lui, l’enlaçant doucement, déposant un baiser sur sa chevelure. « Je suis désolé Will… »

©LittleJuice

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://willgan-et-compagnie.forumactif.com
William Hamilton

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 23 Déc - 19:50


Toi...

Une éternité, c’est ce que la jeune fille eut l’impression d’attendre face à Morgan, qu’allait-il répondre face à ce semblant de déclaration, allait-il repartir avec Willow ?
« Je… Ne… Suis plus avec Willow. » Commença t-il alors que Will sentit son cœur faire faux bond.
Il n’est plus avec Willow… ?

« Ecoute Will… Je sais pas ce qui m’a pris… J’ai flippé après la nuit qu’on a passé. J’sais pas quoi te dire… » Continua-t-il en posant finalement son regard sur elle ainsi que sa main sur sa joue.
La jeune femme plongea son regard dans celui de Morgan, les mots qu’il venait de prononcer lui faisait à la fois du bien et du mal. Le bien car il n’y avait plus de Willow et le mal parce que son coloc semblait aussi perdu que lui.

« Fais attention avec ta mutation… » Rajouta-t-il avec un regard inquiet.
Il est vrai que William semblait affaibli de cette récente mutation qu’il ne contrôlait encore absolument pas, cette mutation qui l’empêchait de vivre son autre mutation, usant trop d’énergie.

« Viens là… » Lança Morgan tout en tirant William contre lui avant qu’elle ne put dire ou faire quoi que ce soit, lui offrant une étreinte et un baiser sur la tête, vu la petite taille de Will femme.
La mutante n’allait pas s’en plaindre, bien au contraire, son cœur battait à la chamade alors qu’elle se blottissait encore plus contre lui.

« Je suis désolé Will… » Souffla le mutant.

Elle ne répondit pas, au fond d’elle ce n’est pas ce qu’elle voulait entendre, elle, elle voulait savoir pourquoi il l’avait embrassé. Elle lui avait avoué d’une certaine façon qu’elle ressentait des choses même si elle n’avait jamais connu ce sentiment auparavant. Ressentait-il quelque chose lui aussi ? Ou la considérait-elle comme un bouche trou ?

Will leva un regard qui était à la fois interrogatif, fatigué et triste vers Morgan. Elle quitta une fois de plus les bras de son coloc, reculant.

«Tu me considères comme un bouche trou ? » La question qui devait sortir, sortie.

3 mois, oui 3 mois que William luttait pour oublier ses sentiments, pour retourner auprès de son ami en tant qu’ami et lui, il arrivait comme une fleur et se permettait de l’embrasser, détruisant tout le combat de Will.

« Tu te rends compte qu’avant de partir, j’étais proche et tu étais proche de moi, je pense même plus que l’amitié, puis tu t’es ramené avec cette fille ! Je suis partie à cause de ça Morgan. Je ne voulais pas gâcher notre relation avec ce que je ressentais pour toi. Ça fait trois mois que je me bats pour oublier, revenir et quand enfin j’ai l’impression que tout va mieux, tu apparais et m’embrasse comme si tout t’était permis… Elle t’a jeté alors tu t’es dit que je suffirais ? » Lança William, un regard d’un coup rempli de larme, il semblait à bout de nerf dans ce petit corps. Il savait qu’il ne réfléchissait pas à la suite en balançant ce qu’il avait sur le cœur, mais il devait savoir…

© charney

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Sam 24 Déc - 2:15


 
     
De l'amour à la haine
William et Morgan

 

A nouveau, Morgan sentit William filer de ses doigts, tout comme la situation. Ses sourcils se froncèrent face à la remarque de Will.

« Je… Non ! » commença le blond, touché par cette accusation. Il voulut continuer mais… Il n’en eut ni la possibilité par William ni par les mots qui ne venaient pas. Il ne savait pas en fait. Il ne comprenait pas ce qui lui était arrivé. Le fait d’avoir gagné finalement Willow, après des mois d’attente, après des mois à lui courir après, à la charmer. Une récompense peut-être, au final, qui fut méritée, mais gachant autre chose de beaucoup plus précieux, qu’il ne voyait pas à ce moment-là.

Chaque nouveau mot de monologue de William enfonçait un peu plus le mutant dans son mal-être, dans un sombre mal qu’il n’arrivait pas à expliquer. Il ne savait pas non plus pourquoi il l’avait embrassé. Tout comme il ne saurait expliquer vraiment ce coup de poings. Deux gestes perdus, de la part d’un homme tout autant paumé. La seule chose dont il était sûr, était que sa dernière phrase était entièrement fausse.

« Je… J’ai sur-réagis, je… Et « cette fille » a un prénom et c’est Willow ! » s’emporta aussitôt Morgan, ne supportant pas d’entendre son meilleur ami parler ainsi d’elle, ayant déjà vécut cette situation mais à l’inverse, les mots sortant de la bouche de Willow. « Et elle ne m’a pas jeté, c’est moi qui… C’est nous deux c’est… Tous les deux ! » se justifia-t-il, sentant le besoin de se justifier sans réellement savoir pourquoi. Il eut un rictus mauvais, se rappelant des paroles de son colocataire : « Ah mais oui, bien sûr, c’est tellement facile ! Maintenant que je t’ai retrouvé par pur hasard, BIEN SÛR, c’est pile au moment ou t’allais revenir ?! Mais… putain, William ! Tu t’es barré comme un lâche, sans donner de nouvelles, sans prévenir ! Ouais, j’ai merdé en sortant avec Willow après ce qu’il s’est passé entre nous mais… on était bourrés putain ! Comment tu veux que je prenne ce qu’il s’est passé au sérieux ?! T’étais en fille bon sang ! C’était juste n’importe quoi ! … Comme ce baiser ! Et puis merde William, reprends ta forme ! Arrête de fuir au moins une fois dans ta vie ! »

©LittleJuice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://willgan-et-compagnie.forumactif.com
William Hamilton

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Sam 24 Déc - 15:37


Toi...

Ses paroles semblèrent blesser et énerver Morgan et William qui voulait des réponses n’était surement pas préparé à ce qu’il allait entendre.

« Je… J’ai sur-réagis, je… Et « cette fille » a un prénom et c’est Willow ! » Lança Morgan face à la mâchoire de Will qui se serrait de plus en plus. Il la défendait.

« Et elle ne m’a pas jeté, c’est moi qui… C’est nous deux c’est… Tous les deux ! » Rajouta son coloc, cherchant à se justifier. Qu’est-ce que ça pouvait bien faire au mutant, le mal était fait, peu importe qui avait mis fin à cette relation.

Soudain, le visage du blond se crispa, comme énervé, ce qui n’annonçait rien de bon.

« Ah mais oui, bien sûr, c’est tellement facile ! Maintenant que je t’ai retrouvé par pur hasard, BIEN SÛR, c’est pile au moment ou t’allais revenir ?! Mais… putain, William ! Tu t’es barré comme un lâche, sans donner de nouvelles, sans prévenir ! Ouais, j’ai merdé en sortant avec Willow après ce qu’il s’est passé entre nous mais… on était bourrés putain ! Comment tu veux que je prenne ce qu’il s’est passé au sérieux ?! T’étais en fille bon sang ! C’était juste n’importe quoi ! … Comme ce baiser ! Et puis merde William, reprends ta forme ! Arrête de fuir au moins une fois dans ta vie ! » Balança Morgan.

Will sentit son cœur se serrer face à ses paroles. Il avait raison sur un point, William était lâche. Lâche et effrayé des sentiments qu’il n’avait jamais connu.

« Je n’ai pas dit que j’allais revenir de suite, mais j’allais le faire un jour… » Dit-elle doucement, ayant comme d’un coup perdue toute volonté d’être près de celui qu’elle aimait.

« Oui, je suis lâche, j’ai fuis parce que j’avais peur de ce que je pouvais ressentir pour toi, mais je te rassure maintenant que tu as parlé, je suis sûre que ça n’arrivera plus. » Rajouta-t-elle cette fois-ci en haussant la voix, visiblement blessée par les paroles de Morgan.

Elle serra la mâchoire une fois de plus avant de continuer.

« Maintenant aussi je suis en fille et ce n’est pas la dernière fois que je le serai je te rappelle. Je ne contrôle pas cette merde. Oui on était bourré, mais je ne regrettais pas ce qui c’était passé entre nous et je ne regrettais pas d’avoir à subir cette nouvelle mutation, juste grâce au moment où tu avais souri, rit en me voyant prendre cette putain de potion du diable. » Lâcha-t-elle, la voix tremblante d’un mélange de rage et de tristesse. Comment Morgan pouvait-il oser lui faire des reproches sur sa mutation alors que lui avait vécu et vivait la même chose.
Sous ce nouveau surplus d’émotion, William redevint homme.

« Si je parle au passé, c’est parce que maintenant que tu me reproches d’être devenu comme toi, d’avoir obtenu ce pouvoir de merde, je me rends compte que j’aurai préféré ne pas t’ouvrir mon cœur du tout. » Dit-il froidement, les sourcils froncés, jamais il ne s’était autant disputer avec un ami et c’est surement parce qu’il n’en avait pas eu d’autre depuis son enfance.

Même si William voulait se montrer fort et énervé, ce fut une larme s’échappant de son œil droit qui le trahi. Il ne manqua pas de se retourner pour cacher sa peine, partant d’un pas décidé, ne voulant laisser aucunes autres chances à Morgan de le faire faiblir…

« Ne t’inquiète pas, maintenant on ne se croisera plus. » Murmura-t-il.

© charney

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Ven 30 Déc - 1:33


 
     
De l'amour à la haine
William et Morgan

 

Morgan ne supportait plus les réponses de son meilleur ami. Ni comment il parlait, ni toute cette histoire de sentiments. Il était perdu. Il eut l’impression que s’il n’avait jamais rencontré William, il serait heureux auprès de Willow, n’ayant jamais confondu son prénom avec le sien. N’ayant jamais rêvé de son corps à la place de celui de Willow. Ils étaient là. Comme deux idiots. Amoureux l’un de l’autre, mais tous les deux en voulaient aussi à l’autre. De cet abandon. De cette tromperie. D’avoir fermé les yeux chacun de leur côté sur ce qu’ils ressentaient. Leurs sentiments avaient éclaté au grand jour, mais c’était insuffisant pour Morgan comme pour William apparemment. Les paroles de William lui firent mal. Mais en plus de faire mal à la surface, chacun de ces souvenirs creusaient un peu plus loin, faisant serrer les poings au blond, supportant encore un changement de sexe de la part du plus jeune. Crachant encore un peu, celui-ci finit par s’éloigner, laissant un mutant perdu derrière lui.

« C’est mort. »

Morgan le rattrapa par le poignet et le tira légèrement pour l’avoir dans un face à face.

« Je ne te reproche pas d’être devenu comme moi. Tu ne l’as pas voulu, moi non plus. Ce que je te reproche c’est de fuir. Comme là. Comme quand tu étais censé t’entrainer. C’est ça qui nous fout dans la merde depuis le début ! C’est à cause de ça que j’ai dû tuer un homme dans ce parc William. Pas à cause de toi. Je l’ai fait pour toi. Et je ne le regrette pas. Je ne te reprocherai jamais ça. Mais arrête de fuir !» enchaina-t-il, machoire serrée, essayant de ne pas gueuler, serrant la poignet de William certainement un peu trop fortement. En ayant marre de tout ça, le blond décida enfin d’agir. En quelques secondes, il se divisa en molécule, entrainant William avec lui dans cette division.

Le nuage traversa la ville en quelques secondes, s’engouffrant dans la chambre du duo. Morgan rejeta William du nuage en lui rendant sa forme sur son lit et reprit lui-même sa forme à l’autre bout de la chambre.

« Ou alors si tu veux fuir, tu dégages de ma vie une bonne fois pour toute ! Tu récupères toutes tes affaires, tu dégages de l’institut ! S’tu veux te barrer, ai au moins la décence d’effacer toute trace de ton passage dans ma vie. Parce que j’en ai MARRE. Marre de penser à toi h24 ! Marre de me demander si tu vas revenir. Je veux une réponse claire et net alors… » Il s’arrêta quelques secondes, une boule dans son ventre et dans sa gorge, les yeux larmoyants. Sa silhouette se rapetissât à son tour, ses cheveux enveloppant le visage de la jeune femme.

«… Alors réfléchis bien. Si tu passes cette porte avec tes affaires… C’est terminé. »

©LittleJuice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://willgan-et-compagnie.forumactif.com
William Hamilton

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Sam 7 Jan - 19:01


Toi...

Ne me suis pas… Ne me retiens pas… Je vais craquer sinon.

Raté, Morgan le retint, une fois de plus, il l’obligea à se retourner en lui attrapant le poignet.

« Je ne te reproche pas d’être devenu comme moi. Tu ne l’as pas voulu, moi non plus. Ce que je te reproche c’est de fuir. Comme là. Comme quand tu étais censé t’entrainer. C’est ça qui nous fout dans la merde depuis le début ! C’est à cause de ça que j’ai dû tuer un homme dans ce parc William. Pas à cause de toi. Je l’ai fait pour toi. Et je ne le regrette pas. Je ne te reprocherai jamais ça. Mais arrête de fuir !» Lança-t-il, sous le regard vide de William.

Arrêter de fuir…

Le mutant semblait réfléchir fasse à la mâchoire serrée de son meilleur ami et sans en avoir le choix, ni l’envie, Morgan les téléporta sans prévenir jusqu’à leur chambre. William eut le souffle coupé, tombant sur son lit après avoir été poussé par l’homme.

Will leva le regard, surpris et reprenant son souffle en regardant autour de lui, cette chambre lui rappelant encore plus de souvenir.

« Ou alors si tu veux fuir, tu dégages de ma vie une bonne fois pour toute ! Tu récupères toutes tes affaires, tu dégages de l’institut ! S’tu veux te barrer, ai au moins la décence d’effacer toute trace de ton passage dans ma vie. Parce que j’en ai MARRE. Marre de penser à toi h24 ! Marre de me demander si tu vas revenir. Je veux une réponse claire et net alors… »

La bouche entrouverte, Will l’écoutait, perdu face à cette décision qu’il devait prendre. Morgan semblait encore plus mal, car pour la première fois depuis qu’ils se connaissent, il changea de forme devant son ami, devenant cette femme blonde qu’il prenait avant pour la petite-amie de Morgan. William fut touché de la voir avec des yeux si larmoyants.

«… Alors réfléchis bien. Si tu passes cette porte avec tes affaires… C’est terminé. » Termina-t-elle, la voix un peu tremblante.

Au fond, William en avait marre de cette situation, il fuyait encore et encore et là il avait le choix entre arrêter de fuir ou fuir pour de bon.

Arrête de fuir William.

« … Tu veux que j’arrête de fuir. » Dit-il en regardant le sol, comme décidé, il semblait avoir fait son choix, il savait ce qu’il voulait et c’était celle, celui qui se tenait face à lui.

Il se releva du lit et s’approcha du petit bout de femme et à son tour, sans crier gare il attrapa d’une main la hanche de la femme et déposa un baiser sur ses lèvres. Il glissa sa main libre sur la joue de la femme, accentuant son baiser avec toute la tendresse possible avant de finalement rompre ce lien.

William part la suite attira la tête de Morgan contre son torse et l’enlaça en passant sa main dans ses cheveux.

« J’arrêterai de fuir alors… Mais il va falloir que tu supportes ça. » Dit-il doucement, il semblait apaisé, comme se libérant de geste et d’affection qu’il retenait depuis trop longtemps.

Ses mains attrapèrent doucement les joues de Morgan et relevèrent sa tête pour que Will puisse déposer tendrement un baiser protecteur sur son front avant de plonger son regard dans le sien.

« Alors, tu veux vraiment que j’arrête de fuir ? » Demanda-t-il doucement, la fixant, se battant pour ne pas craquer de nouveau face à la proximité de leurs lèvres.

© charney

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Collins
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 21/12/2016

MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   Sam 14 Jan - 0:15


 
     
De l'amour à la haine
William et Morgan

 
A cet instant, quand l’ultimatum fut lancé, Morgane eut peur. Elle eut l’impression que ça venait de quelqu’un d’autre. Ce n’était pas son genre. De plus, elle ne supporterait pas de le voir partir. De lui retirer les derniers éléments qui lui ferait penser à cet idiot. Elle voulait retourner en arrière, se rattraper, se rectifier. Mais William avait déjà commencé. Et il jouait le con. Avec son cœur. Prenant son temps. Même si elle le voyait s’avancer vers elle plutôt que ses affaires, elle ne se laissa pas convaincre tant qu’il ne dirait pas lui-même les mots. Ses lèvres tremblèrent quand elles furent capturées par celle de William. Elle n’y répondit même pas. Sous la peur de subir un baiser en guise d’adieu. Sous le choc que William prenne les devants en entamant le baiser.

Son cœur se serra. Par peur que ce geste soit effectivement un geste d’adieu, quand il s’éloigna, la main timide de Morgane s’accrocha à sa veste. Elle ne voulait pas qu’il parte. Non. Pitié. La blonde serra le tissu entre ses doigts en le fixant avec son regard larmoyant. Elle ne devait pas pleurer. Elle n’avait pas le droit. Si William partait, il ne méritait pas ses…
La tête blonde fut plongée contre le torse du plus grand qui rassura aussitôt Morgane avec des mots. Avec ses mots. A sa manière. La mutante ne put s’empêcher d’avoir un hoquet de rire, déclenchant la chute des larmes qui s’étaient stockées peu à peu au bord de ses paupières. Elle essaya de rester discrète. Mais il y avait beaucoup de larmes, trop pour les contenir, attendant depuis trop longtemps, se bousculant depuis de trop nombreuses semaines.

Elle aurait pu rester des heures et des heures contre son torse. A éternellement rassurer son cœur. A se dire que ça y est, cette fichue solitude était terminée. Qu’il n’y avait plus de secret. Que tout était dévoilé. Que William était . Pour elle. Pour lui. Qui voulait juste profiter de ses bras, de l’odeur que dégageait sa peau. Mais de manière égoiste, William l’en retira. Elle ne voulait pas. Elle voulait rester dans ses bras qui formaient ce cocon. Elle ne voulait pas qu’il voit ses larmes. Heureusement, il ne demanda que le sommet de son crâne. Elle ne releva même pas le regard, priant pour que ses cils soient assez longs pour cacher ses larmes. Elle sourit un peu à ses derniers mots, respirant par la bouche pour ne pas renifler et se faire entendre.

« J’supporterai milles souffrances comme ça pour toi… » avoua-t-elle ironiquement, rentrant dans son jeu mais l’effet drôle étant gâché par le volume et le tremblement dans sa voix. « Et bien plus encore même... »

©LittleJuice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://willgan-et-compagnie.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un flocon... Deux flocons... Trois... MORGAN?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux fois trois chows superposés ?
» Halle de Lectoure : Une roulotte, deux roulottes, trois...
» Ça a frappé? [/c] [rp à deux ou trois]
» l ame des dragons
» Strat de Garalon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willgan c'est le bien ♥ :: L'aventure de Wiwi et Momo. :: Chapitre 1: Qu'est-ce tu fous là ?-
Sauter vers: